La pensée systémique, ou ... la planète des singes, le retour

La pensée systémique, ou ... la planète des singes, le retour

Entre 1952 et 1958, tous les jeunes singes ont appris à laver les patates enduites de sable pour les rendre plus agréables à manger. Seuls les adultes qui ont imité leurs enfants ont intégré ce progrès social ... Les autres adultes ont continué à manger des patates douces pleines de sable. C'est alors que quelque chose d'étonnant s'est produit. En automne 1958, un certain nombre de singes de l'île de Koshima lavaient les patates douces - on en ignore encore le nombre exact. Supposons que le soleil se soit levé un matin, et il y avait 99 singes sur l'île de Koshima qui avaient appris à laver les patates. Supposons encore que plus tard ce soir là, un 100ème singe ait appris à laver les patates ... c'est alors que les choses ont basculé.

A partir de ce moment là, à peu près tout le monde dans la tribu s'est mis à laver les patates avant de les manger. L'énergie additionnée du 100ème singe a provoqué en quelque sorte une bascule culturelle.

Mais attention. Un phénomène particulièrement stupéfiant que les scientifiques observèrent fut que l'habitude de laver les patates traversa ensuite la mer - des colonnies de singes sur d'autres îles, et la troupe de ceux de l'île principale de Takasakiyama ont commencé à laver leurs patates. Ainsi, quand un certain effectif acquiert une habileté, cette nouvelle compétence peut se communiquer d'un esprit à l'autre. Même si la quantité exacte peut varier, le phénomène du 100ème singe signifie que quand un nombre restreint de gens pratiquent une nouvelle manière de faire, celle-ci peut rester leur propriété consciente et exclusive. Mais il y a un point à partir duquel, si une personne accède à nouveau à ce savoir, un champ est renforcé de telle sorte que cette connaissance nouvelle est adoptée par tous.

Votre intelligence est absolument nécessaire ; vous pouvez être le 100ème singe (ou le 1er, tiens donc) ou vous pouvez le faire émerger dans votre équipe.