Un élément du mouvement : La Posture

Un élément du mouvement : La Posture

Par exemple, si vous pliez légèrement les genoux, le bassin affaissé, le ventre sorti, le haut du dos arrondi, le cou raccourci et la tête penchée en avant, vous aurez l’impression d’être mal à l’aise et de ne pouvoir bouger. Faites l’expérience et essayez de marcher, il est hors de question de courir ou de danser. Vous aurez une sensation désagréable, le poids se situant assez bas dans le corps. Comment faire pour corriger ces défauts de position très courants ?

Tout d’abord, apprenez à vous tenir bien. Commencez par les pieds. Soulevez la voûte plantaire et reposer votre poids sur trois points : la plante du pieds, le talon et le bord externe. Assurez vous que les chevilles sont droites et que chaque côté du talon forme un angle droit avec le sol. Étirez les jambes le plus possible afin que les cuisses soient tirées vers le haut et que le bassin repose sur le haut des fémurs. Essayez d’allonger l’espace entre les dernières côtes et le sommet de l’os pelvien. Le ventre sera plat, étiré, et la colonne vertébrale devrait vous donner l’impression d’être très longue, le cou parfaitement tendu. Dans cette attitude physique, vous vous sentirez nettement mieux et plus conscient.

Il est tout aussi important de bien s’asseoir, en particulier pour les exercices au sol. Faites l’expérience suivante en utilisant une chaise dure. Asseyez-vous sur l’avant de la chaise et reculez en faisant rouler le bassin jusqu’à ce que votre dos atteigne le dossier. C’est probablement la pire manière de s’asseoir. À présent, faites le contraire. Asseyez vous bien droit sur les ischions, deux os qui se trouvent à l’arrière du bassin. Imaginez que ce dernier est une grande cavité d’où surgit le reste du tronc. Allongez votre colonne vertébrale et aplatissez le ventre en vous étirant vers le haut, de l’intérieur de la colonne vertébrale. Étirez le cou et laissez flotter la tête.

Maintenant, gardez la colonne vertébrale étirée et, en même temps levez les bras au dessus de la tête. En maintenant les bras en l’air, soulevez les épaules, puis laissez les retomber. Effectuez ce mouvement plusieurs fois de suite pour tester leur souplesse. Bien qu’il soit difficile de garder les épaules basses avec les bras levés, cet exercice vous montrera comme il semble bizarre de les relever. Et tout en ressentant la difficulté de bouger ainsi, la position que vous aviez avant vous paraîtra encore plus inhibitrice.